15 juillet 2016, la nuit qui renforça Erdoğan

Edition numérique des abonnés

Depuis Istanbul

N ous n’oublions pas le 15 juillet » peut-on lire sur les immenses affiches rouges et blanches aux couleurs du drapeau turc, placardées un peu partout dans la ville. Quelques jours à peine après la tentative de coup d’Etat, le célèbre pont du Bosphore, à Istanbul, avait été rebaptisé « le pont des Martyrs du 15 juillet ». Un écran géant sur lequel tourne en boucle un film documentaire retraçant la nuit du 15 juillet a été installé sur la place Taksim, en plein cœur de la ville. Le devoir de mémoire s’impose. Le pays entier commémore le premier anniversaire du putsch manqué,

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pendant 2 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct