Comment la Pologne a cessé d’être démocratique

Edition numérique des abonnés

Alea jacta est, les dés sont jetés. Après la Diète (chambre basse) jeudi, le Sénat polonais a adopté dans la nuit de vendredi à samedi la loi réformant, en la démontant d’abord, la Cour suprême, ultime juridiction du système judiciaire polonais. La justice n’étant désormais plus indépendante des deux autres pouvoirs, mais directement soumise, les maîtres de la Pologne ont effacé la séparation des pouvoirs, et fait sortir le pays de l’État de droit. Ceci sans tenir le moins du monde compte des demandes et mises en garde adressées au pouvoir polonais par l’Union européenne.

Quelle est la situation du pouvoir judiciaire polonais, après les réformes menées par le PiS depuis son arrivée au pouvoir fin 2015, dont les trois lois controversées adoptées cette dernière semaine ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pendant 2 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct