Un gouvernement wallon de quinquas sans représentant fort des grandes villes

De gauche à droite Jean-Luc Crucke (MR), Valérie De Bue (MR) , Pierre-Yves Jeholet (MR), Alda Greoli (CDH), Willy Borsus (MR), René Collin (CDH) et Carlo Di Antonio (CDH) © Belga
De gauche à droite Jean-Luc Crucke (MR), Valérie De Bue (MR) , Pierre-Yves Jeholet (MR), Alda Greoli (CDH), Willy Borsus (MR), René Collin (CDH) et Carlo Di Antonio (CDH) © Belga

Olivier Chastel et Benoît Lutgen ont présenté ce mercredi midi à Namur le nouveau gouvernement wallon MR-CDH. Une demi-journée (et encore, ce n’est pas sûr) pour répartir les compétences et mettre au point le casting : record battu ! Ces questions étaient sans doute réglées de longue date. Un constat d’ailleurs : aucune surprise à noter dans l’équipe en devenir. Que du classique ! Tous les visages attendus figurent sur la photo de famille. Les paquets de compétences qui valaient déjà pour la coalition PS-CDH sont globalement confirmés.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre d'abonnement
1er mois offert
  • Oui, des quinquas, mais des nouveaux (De Bue, Greoli) avec potentiel Mais c'est vrai, moins de (vieux) gays (Lacroix &co) Bon c'est vrai, pas de mesure positive pour les coiffeurs ou WC d'autoroute, mais je ne m'en plains pas

  • L'air de la ville rend libre, celui de la campagne asservit (proverbe médiévale, toujours d'actualité). Seules les grandes villes font tourner l'économie. Jamais les villages n'ont rendu un pays riche (regarder ce qui s'est passé durant trois siècles de +/- l'an 450 à +/- 750, une régression comme celle-là c'était du jamais vu). Jamais, les Flamands l'ont compris depuis plus de septante ans.

  • Á part, monsieur Di Antonio de Dour,aucun représentant des 8 grandes agglomérations wallonnes de Mouscron à Verviers....alors que celles-ci ....concentrent l'essentiel des activités productives de la région. ...et de plus en plus....On nous refait le coup des années 80....

  • Et tout le monde il est content , et tout le monde sourit , tout va bien à une voix près, si un seul des élus se dérobe , c'est foutu, c'est cela une majorité forte

  • combien de ministres capables de tenir une conversation en anglais ou néerlandais ? Vive la Wallonie, région au cœur de l'Europe !

A la une
Tous

En direct

Le direct