Un tribunal suspend les renvois de tous les Soudanais de Vottem

Theo Francken en compagnie de l’ambassadeur du Soudan, le 16 septembre. © Belga.
Theo Francken en compagnie de l’ambassadeur du Soudan, le 16 septembre. © Belga. - D.R.

Après le terrain politique, le dossier sensible des rapatriements de Soudanais du parc Maximilien se joue désormais dans les tribunaux. La Ligue des droits de l’Homme a ainsi emporté une étonnante victoire lundi, en convainquant le Tribunal de première instance de Liège d’interdire toute expulsion des ressortissants soudanais détenus dans le centre fermé de Vottem. L’Etat ne pourra pas davantage les renvoyer vers un pays de l’Union européenne (qui risquerait de les rapatrier à son tour), ni procéder à de nouvelles identifications dans le centre à l’aide de la mission d’identification soudanaise… sous peine de 20.000 euros d’astreinte.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre d'abonnement
1er mois offert
A la une
Tous

En direct

Le direct