Protection des lanceurs d’alerte: le Parlement européen s’impatiente

Le recul de dernière minute des députés européens sur la protection des lanceurs d’alerte n’aura finalement pas eu lieu. Le texte adopté par le Parlement européen mardi appelant à une législation européenne en la matière couvre finalement bien les révélations faites à la presse, malgré une tentative du groupe de droite et de centre droit PPE de cadenasser cette possibilité.

Le PPE préférait en effet une protection pour les lanceurs d’alerte qui tentent de se faire entendre en interne ou auprès des autorités. Malgré de longues tractations politiques, son idée n’avait pas été retenue lors du vote sur le rapport de l’élue française Virginie Rozière (groupe des socialistes et démocrates) en commission parlementaire, début octobre.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct