Pourquoi 200 maires catalans viennent à Bruxelles

Neus Lloveras, présidente de l’Association des municipalités en faveur de l’indépendance (AMI). © D.R.
Neus Lloveras, présidente de l’Association des municipalités en faveur de l’indépendance (AMI). © D.R. - D.R.

Quelque 200 maires indépendantistes de villes et villages de Catalogne se déplacent ce mardi à Bruxelles pour y dénoncer « la persécution de l’Etat espagnol contre les dirigeants catalans ». A l’origine de la mobilisation, deux entités, l’Association des municipalités catalanes (AMC) et l’Association des municipalités en faveur de l’indépendance (AMI), qui représentent plus de 80 % des villes et villages de la région. Le Soir a pu interroger la présidente de l’AMI, Neus Lloveras, également bourgmestre de Vilanova i La Geltru, sur les raisons de ce voyage.

Pourquoi avez-vous décidé de vous rendre à Bruxelles ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre d'abonnement
1er mois offert
  • La raison?. Pour gaspiller l´argent des citoyens et balader à Bruxelles. C´est éloigner l´attention des vrais problèmes des citoyens. L´Espagne a des indicateurs internationaux de democratie contrastés meilleur situés que ceux de la Belgique. De quoi est-ce qu´on parle donc?.

  • Comme la plupart des séparatistes, Mme Lloveras déforme encore la vérité sur tous les points qu'elle aborde. Quelles répressions? Ne peut-elle pas manifester en Catalogne?. On y a pourtant vu plus de manifestations indépendantistes qu'unionistes ces derniers temps. Les 80 pct de maires de son association représentent quelle population de Catalogne? 30pct? Barcelone, l' Hospitalet, Santa Coloma, Badalona, Tarragona représentent à elles seules près de 70 pct de la population. Elles ne font pas parties de cette expédition à ce que je sache. les aviez vu vous avant leurs actions internarionales ? Quelles manipulation!! PS. Le Soir devrait également publier la conférence de presse de l' Asssociation de Entreprises de Catalogne au Parlement européen de ce jour. Ne fut-ce que par équité. Je n'ai pas encore vu une ligne à ce sujet.

  • En toute objectivité, les raisons évoquées par Mme la Présidente sont peu sérieuses et crédibles , à l'instar des ces persécutions systématiques fantaisistes des dirigeants séparatistes par l' Etat de droit espagnol (de plus 47 millions) . Visiblement Mme Lloveras est toujours convaincue (si on suit son argumentation) qu'un citoyen séparatiste doit avoir un statut spécial de type "calimero" lui permetant d'être au-dessus des lois démocratiques (cf à la Constitution catalane) et non comme celui du lambda citoyen ordinaire espagnol fort respectueux du cadre de la Constitution espagnole et de bonne convivance intra citoyens catalan. CQFD!

A la une
Tous

En direct

Le direct