Epargne-pension: le plan pour duper 380.000 Belges

Pour atteindre la neutralité budgétaire, l’Etat se financerait sur le compte de ceux qui par ignorance choisiraient un montant  d’épargne-pension qui leur serait défavorable sur le plan fiscal.
Pour atteindre la neutralité budgétaire, l’Etat se financerait sur le compte de ceux qui par ignorance choisiraient un montant d’épargne-pension qui leur serait défavorable sur le plan fiscal. - D.R.

On le sait, l’épargne-pension est chérie des Belges. Plus de 2,5 millions de personnes y souscrivent. Non pour l’attrait des rendements, plutôt chétifs vu le contexte des taux d’intérêt actuel, mais surtout pour les largesses fiscales que le gouvernement leur octroie, puisqu’il s’agit d’un des postes les plus coûteux pour la Belgique en ce qui concerne les postes de dépenses déductibles : 640 millions d’euros en 2015. Et pour cause : même si l’avantage fiscal a été revu à la baisse il y a quelques années, à un taux unique de 30 % – auparavant, le contribuable retouchait entre 30 et 40 % de la prime versée en fonction de ses revenus –, l’épargnant qui verserait le maximum déductible de 940 euros retouche donc 282 euros par le biais de sa déclaration fiscale.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre d'abonnement
1er mois offert
  • Au-delà des chiffres , force est de constater que tous les moyens sont bons ( y compris la ruse ! ) aux yeux de cette droite écoeurante et arrogante pour tenter de spolier les petits épargnants au profit des plus nantis . Et c'est bien la Cour des Comptes qui le dit ....

  • Je l'ai écrit déjà hier, ne tombez pas dans ce piège, c'est une arnaque en plus de ce médecin fou ! Comment peut-on agir de la sorte envers des citoyens qui ,eux, sont honnêtes et se crèvent le Q à travailler. De tels agissements, de la part d'un "médecin" en plus, devraient être condamnés à une double peine !

  • Bonjour,Je vous expose un cas qui est le mien, occupé à la province de Liège pendant 30 ans dans le secondaire supérieur, lors du calcul de ma pension, j'ai crus qu'ils avaient oubliés, que j'avais donné pendant 10 ans des cours du soir en mécanique Automobile spécialisation diesel???. Après des échanges de courrier j'ai été très surpris de m'entendre dire ."Mais monsieur , vous n'étiez pas nommé!!!! cela veux dire que j'ai travaillé 10 ans en NOIR.!!!!! voici maintenant 23 ans que je suis retraité et cette réponse me reste en travers dans la gorge.!!!!,je ne l'ai jamais digéré.

  • Merci au journal "Le Soir" pour ces informations qui clarifient cette situation.

  • Je me demande d'où ils sortent ces chiffres. Qu'est-ce qui leur permet de penser que 15% fera ceci, 15% cela et 70% rien. Ça me dépasse. Le plus effrayant est qu'ils basent leur budget sur de telles devinettes.

Tous les commentaires
A la une
Tous

En direct

Le direct