État de droit: «On veut priver les Hongrois de leur débat démocratique», dit le ministre magyar des Affaires étrangères

Pour Péter Szijjártó, la Hongrie a beaucoup contribué économiquement à l’Europe.
Pour Péter Szijjártó, la Hongrie a beaucoup contribué économiquement à l’Europe. - Bruno Dalimonte.

Le Parlement européen a entamé l’examen de la situation de l’État de droit en Hongrie, dans la perspective de l’ouverture d’une procédure qui pourrait mener l’UE à sanctionner ce pays, voire à lui suspendre ses droits de vote au Conseil européen. Ce jeudi, la commission parlementaire des Libertés publiques (LIBE) entendra le ministre hongrois des Affaires étrangères Péter Szijjártó venu défendre la cause de son pays. De passage à Bruxelles ces lundi et mardi pour une session ministérielle de l’Otan, le ministre a volontiers rencontré Le Soir pour s’expliquer.

Quel sera votre message à la commission LIBE du Parlement européen ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre d'abonnement
1er mois offert
A la une
Tous

En direct

Le direct