Pédophilie: sept ans d’instruction sur l’Église néerlandaise et encore des interrogations

Le cardinal Eijk assume
: «
L’église catholique a voulu coûte que coûte voir de ses propres yeux la page la plus sombre de son histoire

», a-t-il déclaré. © reuters.
Le cardinal Eijk assume : « L’église catholique a voulu coûte que coûte voir de ses propres yeux la page la plus sombre de son histoire », a-t-il déclaré. © reuters. - reuters.

L’Église catholique a voulu coûte que coûte voir de ses propres yeux la page la plus sombre de son histoire ». Des mots lourds de sens prononcés cette semaine par le cardinal néerlandais Eijk à propos les abus sexuels commis par des prêtres aux Pays-Bas des années durant. Au total, des milliers de victimes avant que ces affaires de pédophilie n’éclatent au grand jour.

Face aux traumatismes au long cours causés à des innocents pendant des décennies, l’Église catholique des Pays-Bas a payé les pots cassés au prix fort pour porter secours à ses ouailles après coup. Au global, la facture s’est élevée à quelque 60 millions d’euros pour la Rooms-Katholieke Kerk (RKK), dont la moitié versée au titre de dédommagements aux victimes.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pendant 2 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct