Un an après l’accord de la Saint Sylvestre, les chrétiens du Congo passeront des églises à la rue

Joseph Kabila semble encore loin du départ. ©Reuters
Joseph Kabila semble encore loin du départ. ©Reuters

Combien seront-ils à marcher dans les rues de Kinshasa ? Est-ce le fameux « plan B » que l’Église catholique menaçait de mettre en œuvre si les accords de la Saint-Sylvestre 2016 n’étaient pas appliqués ? Ce dimanche, un an après la conclusion d’un accord entre la majorité présidentielle et l’opposition, qui prévoyait des élections en 2017, tous les croyants de l’archidiocèse de Kinshasa, curés et religieux en tête, sont invités par le Comité de Coordination des laïcs catholiques (CLC) à sortir des églises après la messe du matin en entonnant des cantiques. Leurs armes seront des chapelets, des bibles, des crucifix. Des bannières blanches flotteront et les rameaux de paix seront brandis.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pendant 2 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct