L’herbe de l’oubli Tchernobyl ou l’absinthe du peuple

18-01-04 Herbe 190

L’humanité est ainsi faite, incapable de se mobiliser pour éviter une catastrophe tant qu’elle n’a pas le nez dedans. Prenons le réchauffement climatique : les experts ont beau être alarmistes, prévenir que, si l’on n’agit pas drastiquement aujourd’hui, il sera bientôt trop tard, l’incapacité à se projeter dans ce « trop tard » provoque une inertie fatale.

Il en va de même pour le nucléaire : alors que les signaux sont au rouge – fiabilité et sécurité des centrales nucléaires remises en question, traitement des déchets radioactifs sans solution, modèle économique des réacteurs EPR franchement inquiétant – la N-VA vient d’annoncer qu’elle ne votera pas le plan énergétique du gouvernement, remettant aux calendes grecques la sortie du nucléaire dans notre pays.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre d'abonnement
1er mois offert
A la une
Tous

En direct

Le direct