Football Leaks: les folies du Barça pour garder Messi

© AFP
© AFP

Ce fut sans doute le jour le plus important dans la vie de Lionel Messi. Le 30 juin 2017, le footballeur le plus adulé de la planète épousait, à 30 ans, sa compagne Antonella Roccuzzo dans l’imposant hôtel-casino City Center de Rosario, la ville argentine de leur enfance. Le mariage de contes de fées de l’attaquant prodige du FC Barcelone a passionné le pays. Rosario est devenu l’espace d’une journée le centre du monde, avec paparazzi en embuscade et embouteillage de jets privés à l’aéroport. Lionel et Antonella se sont dit oui devant la quasi-totalité des joueurs du Barça et de l’équipe d’Argentine. Un tabloïd a calculé que la valeur cumulée des footballeurs présents dépassait les 2,5 milliards d’euros.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre d'abonnement
1er mois offert
  • et plus simple encore que l'union européenne, que que soit le pays décide que tous ces montants liés au foot doivent être taxé à 50% et que cet argent serve à sortir les sans abris de rues et aide les migrants , à ce serait faire un grand pas en avant, mais je rêve

  • Ce monde (pas seulement celui du foot ) rendu fou par l'argent va s'écrouler de lui-même , à moins que les pauvres , les oubliés , les méprisés ( toujours plus nombreux ), ne s'en chargent avant .

  • malheureusement non ce ne sera pas le cas, car justement ce sont les pauvres, les oubliés, les méprisés, les migrants ceux qui portent un maillot de foot acheté à un prix indécent par rapport à leurs revenus, qui alimentent ce fric du monde du foot, en regardant les matches , en achetant les maillots, shorts, chaussures ( tous fabriqués par des enfants exploités dans des pays pauvres) qui alimentent ce foot business, et le plus fou c'est que l'on peut arrêter tout cela et provoquer la faillite des clubs de foot, simplement en n'allant plus au stade, en annulant les abonnements au chaîne tv qui ont les droits, et en arrêtant d'acheter tout ce qui se rapporte à un club, en 6 mois c'est la faillite, mais comme disait ce bon vieux Jules César pour tenir le petit peuple calme et tranquille il faut leur donner du pain et des jeux et cela remonte à 2.000 ans et rien n'a changé

  • Cet univers du fric me donne la nausée ... En tant que citoyen lambda et n'ayant pas la plume facile, je fais référence à Paul Carvel : "L'appât immodéré de l'argent, comme celui du pouvoir, a un prix : la dignité".

  • C'est ça le faux libéralisme à la sauce européenne et UEFA: on nous a "vendu" ce libéralisme comme étant la panacée: libérer les énergies et l'entrepreneuriat, favoriser la concurrence, donner sa chance à chacun et tutti quanti. En réalité, le but de ces gouvernements qui ont accepté de ne devenir que des fantoches, ces multinationales et ces clubs de foot font tout pour éliminer toute concurrence. On en est à des monopoles (mais on nous fait croire que non, que la commission veille) et ces super puissances économiques devenues plus puissantes que nos états édictent les règles et font tout pour assoir leur domination. Si c'est ça le libéralisme, alors je vote pour le communisme (le vrai, celui du pouvoir au peuple, pas celui des dictatures russes et chinoises).

A la une
Tous

En direct

Le direct