Une touche de cognac dans le métro bruxellois

© Hatim Kaghat - Le Soir
© Hatim Kaghat - Le Soir

La Stib, plaisantait une des porte-parole de la société, a présenté jeudi le véhicule le plus coûteux du salon de l’auto : 7 millions d’euros pièce pour chacune des 43 rames qui viendront renforcer le parc du métro bruxellois à partir de la fin 2019. A part un museau plus affiné, peu de chose distinguent le M7 (six voitures non-dissociables chacun) de ses prédécesseurs, les « BOA » M6. Chaque rame fait 94 mètres de long et peut embarquer 194 personnes assises (un peu moins qu’aujourd’hui) sur des sièges couleur « cognac » et 624 debout (30 de plus qu’aujourd’hui). En cas de forte affluence, on demandera aux personnes assises sur les strapontins de se lever, ce qui permettra de porter la capacité d’emport à 758 personnes.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre d'abonnement
1er mois offert
A la une
Tous

En direct

Le direct