Trois artistes de la liberté réunis dans «Le Soir»

De gauche à droite, Kamagurka, Philippe Geluck, Johan De Moor face au journaliste Daniel Couvreur (à droite).
De gauche à droite, Kamagurka, Philippe Geluck, Johan De Moor face au journaliste Daniel Couvreur (à droite). - D.R.

Ils sont trois héritiers de Marcel Mariën et de René Magritte, trois enfants cachés d’Hergé et de Willy Vandersteen. Un peu dadaïstes, passionnément surréalistes, ce sont trois figures incontournables du dessin de presse, trois poètes de l’absurdité du monde, trois apôtres du travail spirituel. Ces Pieds Nickelés s’assemblent dans leur envie de faire voyager l’esprit par-delà les tabous de la bien-pensance. Ils ont choisi librement de réunir leurs talents dans Le Soir pour casser les préjugés et ringardiser les certitudes.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pendant 2 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct