Didier Lockwood: «On est dans une période de malbouffe musicale»

Didier Lockwood
: «
Il y a une musique en Belgique comme il y a l’accent belge. Des rythmes et des accents toniques différents. Il y a un style chez les musiciens belges.
»
Didier Lockwood : « Il y a une musique en Belgique comme il y a l’accent belge. Des rythmes et des accents toniques différents. Il y a un style chez les musiciens belges. » - Bernard Martinez.

Le Tournai Jazz est aujourd’hui devenu un « must » de l’année. Depuis 2012, où Toots Thielemans, Philip Catherine et Térez Montcalm étaient les vedettes, le festival s’est imposé dans le calendrier et dans la tête des amateurs de jazz. On y a vu, au fil des années, Ibrahim Maalouf, Manu Katché, Richard Galliano, Youn Sun Nah, Avishai Cohen, Paolo Fresu et Omar Sousa, Barbara Hendricks, Dhafer Youssef, Richard Bona et plein d’autres. C’est dire la place qu’a rapidement prise ce jeune festival.

Cette année, la programmation est tout aussi riche : Stacy Kent, Rhoda Scott, Lisa Simone, Didier Lockwood, Michel Jonaz, Sacha Toorop, Eric Legnini, Igor Gehenot, Phil Abraham, Stéphane Mercier, Elia Fragione et on en passe.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre d'abonnement
1er mois offert
A la une
Tous

En direct

Le direct