Viviane De Muynck, un monument du théâtre flamand

«
Le personnage est une main ouverte et entre les doigts de cette main, on me voit moi
», sourit Viviane De Muynck.
« Le personnage est une main ouverte et entre les doigts de cette main, on me voit moi », sourit Viviane De Muynck. - Fred debrock.

Cette rencontre avec Viviane De Muynck, légende du théâtre flamand, nous l’avions fantasmée dans une loge cossue du Théâtre de Namur, à la lumière glamour des loupiotes de son miroir, dans une ambiance un peu grandiloquente. Mais c’était mal connaître le personnage. Viviane De Muynck n’est pas Sarah Bernhardt. Et c’est sur un bout de trottoir, coincé entre un parking de voitures et l’entrée des artistes, à l’arrière du théâtre, qu’on tombe sur la comédienne, clope au bec, tapant la causette avec un technicien.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pendant 2 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct