Les nouveaux Che Guevara du théâtre

Plongée à la fois réaliste et décalée dans le quotidien de ces jeunes, la pièce use aussi d’humour pour déconstruire ses personnages.
Plongée à la fois réaliste et décalée dans le quotidien de ces jeunes, la pièce use aussi d’humour pour déconstruire ses personnages. - Danny Willems.

Mohamed Ali dans Rumble in da jungle , les Black Panthers dans Malcolm X , et bientôt Winnie Mandela ou le guérillero Abdelkrim al-Khattabi : c’est peu dire que Junior Mthombeni, Fikry El Azzouzi et Cesar Janssens ont la fibre révolutionnaire. Attention, ces Che Guevara n’ont pas la révolte nostalgique mais ancrent leurs modèles dans la Belgique d’aujourd’hui pour réinventer notre rapport au théâtre, à la ville et à son métissage. « On ne cherche pas à faire de Malcolm X un musée mais une matière vivante, se demander ce que serait Malcolm X dans Bruxelles aujourd’hui, s’enflamme Fikry El Azzouzi. On essaie de regarder le passé avec nos propres yeux, de décoloniser l’Histoire.  »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pendant 2 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct