Consulter leurs copies d’examen ne suffit plus aux étudiants

«
Tout le corps enseignant n’est pas forcément d’accord sur le refus de remettre les copies des examens
», avance Olivier Coppens, président de l’Unécof.
« Tout le corps enseignant n’est pas forcément d’accord sur le refus de remettre les copies des examens », avance Olivier Coppens, président de l’Unécof. - Belga.

L’accès aux copies d’examen, (vieux) cheval de bataille des associations étudiantes… Le débat est en tout cas ranimé depuis la fin de l’année. Le 20 décembre dernier, la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a rendu un arrêt relatif à un certain Peter Nowak, comptable stagiaire ayant échoué à un examen d’entrée. Après avoir demandé à consulter sa copie, en invoquant qu’il s’agit d’une donnée à caractère personnel, Peter s’en est vu refuser l’accès par l’Ordre irlandais des experts-comptables contestant son argument. Après le parcours juridictionnel irlandais, l’affaire est arrivée à la CJUE, qui a tranché : les réponses écrites fournies par un candidat lors d’un examen professionnel constituent bel et bien des données à caractère personnel.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre d'abonnement
1er mois offert
  • C'est assez hurluberlu cette histoire. En effet quoi de plus important de pouvoir dans le cas d'un professeur soucieux du bon savoir de ses étudiants à pouvoir disserter de la copie d'examen de son élève. Personnellement, lorsque je donnais un cours sur les équations spéciales de la physique, a chaque travail écrit, je revoyais en aparté avec chaque élève sa manière d'aborder le problème et sa façon de le résoudre. Une manière de lui ouvrir son champ de travail.

A la une
Tous

En direct

Le direct