The Soft Moon Criminal

Edition numérique des abonnés

Luis Vasquez, le garçon d’Oakland passé par Venise et Berlin où il est désormais installé, poursuit sa thérapie personnelle avec un quatrième album pour lequel il a signé chez Sacred Bones. Un album toujours sur le ton de la confession. « La culpabilité est le plus important de mes démons » , explique l’Américain. Il faut dire qu’il a connu une enfance pour le moins violente et qu’il en a gardé des séquelles psychologiques, entre insécurité et détestation de soi.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pendant 2 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct