Espagne: en Catalogne, le blocage jusqu’à quand?

Des manifestants pro-indépendance ont planté leur tente devant le parlement de Catalogne.
Des manifestants pro-indépendance ont planté leur tente devant le parlement de Catalogne. - EPA.

Depuis Madrid,

Le report de l’investiture du président catalan, initialement prévue mardi dernier, a créé une situation inédite en Catalogne en mettant en lumière le vide juridique qui entoure ce débat institutionnel. Ce dernier est censé être organisé, selon le statut d’autonomie catalan, au plus tard deux semaines après la session inaugurale du parlement régional. Cette dernière ayant eu lieu le 17 janvier, les députés catalans avaient donc, dans le cas présent, jusqu’au 31 janvier pour voir le candidat à la présidence – en l’occurrence Carles Puigdemont — présenter son programme et se soumettre au vote d’investiture. Trois jours après cette date butoir, il n’y a eu en Catalogne ni débat, ni vote, et encore moins investiture. Et personne ne sait quand et dans quelles circonstances celle-ci se déroulera.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct