Mouvement de la transition: qu’est-ce qui fait bouger ces faiseurs d’avenir?

«
La nature montre que l’entraide est importante, que cela apporte du bonheur individuel de créer des liens.
»
« La nature montre que l’entraide est importante, que cela apporte du bonheur individuel de créer des liens. » - D.R.

Transition par-ci, transition par-là, il n’y en a que pour elle, aujourd’hui. Un mot-valise qui sert à désigner une foultitude d’initiatives censées apporter du « mieux » dans notre société. La Wallonie, comme la France, s’est donné un ministre « de la transition écologique » (Carlo Di Antonio, CDH), encore que chez nos voisins Nicolas Hulot soit même ministre de la « transition écologique et solidaire ».

Si elle a le vent en poupe dans les discours, la transition a aussi du succès sur le terrain. En deux ans, les « initiatives » du côté francophone ont été multipliées par trois – de 35 à 117 aujourd’hui. Le mouvement revendique une petite dizaine de milliers d’abonnés sur sa page Facebook.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pendant 2 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct