Gaz. Plaidoyer d’une mère damnée Grandiose performance

Edition numérique des abonnés

Elle est là, de dos, concentrée sur le combat qu’elle s’apprête à livrer. Et puis, le silence se fait et la voilà qui se lève, secouant ses épaules comme un boxeur avant d’entrer sur le ring.

Ce n’est pourtant pas avec les poings qu’elle va nous mettre K-O mais avec les mots de Tom Lanoye. Sa puissance ne réside pas dans ses muscles mais dans sa présence tout entière. Ses coups droits ne mobilisent pas ses biceps mais la dureté de sa voix. Viviane De Muynck n’a pas besoin de sautiller pour tromper son adversaire car seul le tranchant de son regard suffit à nous tenir à carreau.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pendant 2 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct