Jan Jambon, le ministre déchaîné qui fâche magistrats, avocats, milieux culturels…

Lors d’une conférence à la KUL, Jan Jambon a maintenu, debant els étudiants, ses propos visant la défense d’Abdeslam.
Lors d’une conférence à la KUL, Jan Jambon a maintenu, debant els étudiants, ses propos visant la défense d’Abdeslam. - Photo News.

À côté de Charles Michel, Jan Jambon et Theo Francken dominent la scène au fédéral. Certes, les réformes suédoises les plus impactantes, induisant des changements durables, des bifurcations, sont le fait de leurs partenaires : pensez au tax shift et à l’impôt des sociétés, signés Johan Van Overtveldt ; à la réforme des pensions de Daniel Bacquelaine ; aussi à la libéralisation du marché du travail, par Kris Peeters… N’empêche : les coups d’éclat, c’est Theo Francken et Jan Jambon. Inégalés dans cet exercice de surexposition permanente, les deux se relaient. Entre eux, on hésite entre concertation et compétition. Jan Jambon se détache en ce moment. Il reprend l’avantage. En un rien de temps, il a fait se soulever les juges d’instruction, les avocats, les artistes. Pas mal. Voyons…

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre d'abonnement
1er mois offert
  • Les bobos gauchos sont tous pareils. Lorsqu'on n'est pas d'accord avec eux, on est obligatoirement nazi, fasciste et nostalgique d'Hitler. Ils ne comprennent pas qu'ils se ridiculisent au plus haut degré?

  • Et vous, Monsieur Vandeputte, avez-vous une attitude différente, vous qui traitez tous ceux qui n'ont pas les mêmes idées que vous de "bobos de gauche" ? "Avant de voir la brindille qui se trouve dans l'oeil de ton voisin, enlève d'abord la poutre qui se trouve dans le tien"

  • Mr Vandeput, Christian Behrend, qui fustige l'attitude de Jan Jambon, un "bobo de gauche" ? Revoyez vos classiques !!!

  • Trump, le brexit avec le richissime Camerone, Berlusconi qui revient...Voilà les sauveurs! Quand les électeurs sont appelés aux urnes, ne serait-il pas indispensable que tous les candidats rédigent un CV complet comme les demandeurs d'emploi. Cela permettrait de se poser les bonnes questions relatives à , leur formation, leur parcours professionnel... C'est quand même un minimum.et soient obligés de détailler la politique qu'ils envisagent de poursuivre. .Ce n'est pas la panacée. Mais comment peuvent-il décider sans gérer un domaine qu'ils connaissent?

  • Effectivement, ce qui frappe ce n'est pas ce que dit la Nva car, finalement, c'est son fonds de commerce...droite nationaliste poujadiste à tendance fascisante de café du commerce. Les intellectuels, de gauche comme de droite, auront beau montré qu'il s'agit d'inepties sans envergure, il y aura toujours des imbéciles pour se dire "enfin qqn qui pense comme moi"... Et quand je regarde les commentaires ces derniers temps sur l'affaire Jambon, je vois que les imbéciles se multiplient comme des poulets ou des lapins... Les juges seraient une élite, les intellectuels sont coupés du monde, les avocats des corporatistes et, enfin, le gouvernement et les ministres en particulier des gens qui savent de quoi ils parlent, des sages qui travaillent, des politiciens qui comprennent le bon peuple !!! Alors, prenez un livre d'histoire et lisez ce que le bon peuple pensait de Mussolini et Hitler au début de leur prise du pouvoir...c'est éloquent ! La Nva n'est peut-être pas fasciste, mais les commentaires ici en général, ils le sont !

Tous les commentaires
A la une
Tous

En direct

Le direct