Afrique du Sud: Jacob Zuma, la chute du président corrompu

L’(ex)-président Jacob Zuma
: quand il a entamé son premier mandat en 2009, sa réputation était déjà entachée.
L’(ex)-président Jacob Zuma : quand il a entamé son premier mandat en 2009, sa réputation était déjà entachée. - PHILL MAGAKOE/AFP.

Depuis Johannesbourg,

L es enquêtes ont montré des preuves évidentes d’un pillage systématique (des ressources de l’Etat) par des réseaux de patronage liés au président Zuma, qui a trahi l’idéal de Nelson Mandela », constatait récemment la Fondation Nelson Mandela.

Le très controversé président sud-africain Jacob Zuma a annoncé mercredi soir sa démission «avec effet immédiat», se pliant aux ordres de son parti, le Congrès national africain (ANC), même s’il est « en désaccord avec la direction de son organisation ». « Je dois accepter que mon parti et mes compatriotes veulent me renvoyer », a-t-il ajouté, assurant avoir « toujours été un membre discipliné de l’ANC ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pendant 2 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct