Black Panther, le film qui a rendu l’alt-right schizophrène

Pepe the frog, mascotte de l’alt-right américaine. © Reuters
Pepe the frog, mascotte de l’alt-right américaine. © Reuters

Comment l’alt-right, hardie défenderesse de l’identité blanche, allait accueillir la sortie de Black Panther, ode au super-héros noir ? La question peut paraître naïve. C’était sans compter les contradictions qui secouent le mouvement ayant aidé Trump à accéder à la Maison Blanche.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pendant 2 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct