Londres sommée de rembourser 2,7 milliards de fraudes à l’UE

Un jeu de fausses factures et de boîtes aux lettres ont permis à la Chine d’éluder la TVA. © Reuters.
Un jeu de fausses factures et de boîtes aux lettres ont permis à la Chine d’éluder la TVA. © Reuters.

Une ardoise de 2,7 milliards d’euros. C’est ce que le Royaume-Uni va être contraint de rembourser au budget européen pour avoir négligé une vaste fraude chinoise aux droits de douanes et à la TVA entre 2011 et 2017. Ces impôts font partie des ressources propres du budget de l’Union européenne. La Commission européenne estime que le Royaume-Uni a privé le pot commun de ce montant en ignorant de manière répétitive les avertissements de l’Office européen anti-fraude (OLAF) sur ces montages frauduleux. Pour le forcer à rembourser le manque à gagner, l’institution européenne a donc mis le Royaume-Uni en demeure, jeudi. Il a deux mois pour répondre, sous peine de se voir traîner devant la Cour de justice de l’UE. Londres a dans la foulée contesté le montant.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pendant 2 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct