Le jeu trouble des mercenaires russes en Syrie

Depuis 2015, des mercenaires russes sont tués sur le front syrien. Sans que l’État ne les reprenne sur les registres de l’armée. Dans les familles, on s’en souvient, comme ici à Togliatti.
Depuis 2015, des mercenaires russes sont tués sur le front syrien. Sans que l’État ne les reprenne sur les registres de l’armée. Dans les familles, on s’en souvient, comme ici à Togliatti. - Maria Tsvetkova/RTR.

Un événement sanglant qui s’est déroulé dans l’est syrien dans la nuit du 7 au 8 février dernier est venu mettre en lumière le rôle jusque-là nébuleux des mercenaires russes dans le conflit qui déchire la Syrie. De nombreuses victimes russes, tuées par des frappes américaines, voilà en effet un épisode peu banal. Surtout quand on s’aperçoit que le personnage qui, en Russie, dirige la société qui a envoyé ces mercenaires possède également la principale entreprise de déstabilisation sur les réseaux sociaux mise en cause, notamment, dans les interférences russes pendant la campagne des présidentielles américaines en 2016...

Confus ? Reprenons.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pendant 2 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct