De «The Big Bang Theory» à «Star Trek»: Stephen Hawking, une icône de la pop culture

Avec sa groupie, le physicien théoricien Sheldon Cooper (alias Jim Parsons), dans «
The Big Bang Theory
».
Avec sa groupie, le physicien théoricien Sheldon Cooper (alias Jim Parsons), dans « The Big Bang Theory ». - CBS.

La moitié des fans de Stephen Hawking n’a jamais ouvert un bouquin de physique. Si ça se trouve, ce sont (ou c’étaient) tous des cancres, du genre à poster une photo de leur lit sur Instagram avec l’autocollant « sondage » : « Bosser Sciences ou regarder Netflix ? »

Sur la plate-forme de streaming, l’astrophysicien est une star, au même titre que le héros de Narcos ou tout le casting de House of Cards. S’ils croyaient en Dieu, les nerds de la série The Big Bang Theory – tous scientifiques et chercheurs à Caltech, l’université californienne – lui brûleraient un cierge tous les matins.

Hawking, en fait, est le type qui a rendu la science cool. Qui a glamourisé les formules mathématiques sur les tableaux Vileda. Qui a fait des geeks à lunettes les rois de la récré. Retour sur la construction d’une icône intellectuelle pop et télévisuelle.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pendant 2 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct