Emond, le Monsieur Coupe du Standard

Edition numérique des abonnés

La 17e finale de Coupe disputée par le Standard et la 5e de Genk ne restera pas dans les Annales. Un spectacle insipide dans un froid de canard, sauvé pour le club principautaire, par un but de l’inévitable Emond.

1. Foot à Noël ou finale de Coupe ?

Ambiance vortex et doubles couches pour ce remake de l’édition 2000 où Genk avait pris la mesure du Standard (4-1). Trois jours après un milieu de semaine où la Belgique avait tombé le pull et ouvert un bouton de chemise, le bonnet et les doudounes avaient fait leur réapparition dans un stade Roi-Baudouin dont la pelouse miteuse avait été débâchée trois heures avant le coup d’envoi pour la préserver des températures sous le zéro. Des conditions climatiques qui ont pesé sur le déroulement d’une rencontre balayée par un vent du Nord pas vraiment de nature à dégeler l’atmosphère et les organismes.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre d'abonnement
1er mois offert
A la une
Tous

En direct

Le direct