Nicolas Hulot veut être l’homme qui a vu l’ours

© Reporters/Photononstop.
© Reporters/Photononstop.

S’il est une chose qu’on ne peut pas reprocher à Nicolas Hulot, le ministre français de l’Ecologie, c’est une absence de cohérence. Alors qu’il était encore président de la Fondation pour l’homme et la nature, il demandait à la ministre de l’époque, Ségolène Royal, de réintroduire deux ourses dans les Pyrénées occidentales. Désormais arrivé au gouvernement, il annonce que les lâchers auront lieu en automne prochain. Une décision osée, cela fait 12 ans qu’une telle opération n’avait plus eu lieu, malgré les promesses des gouvernements successifs, tous échaudés par l’opposition des éleveurs et d’une partie des chasseurs locaux. Le dernier lâcher date de 2006. On avait dû mobiliser la maréchaussée pour protéger les camions venant apporter les cinq ours slovènes.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct