Electricité: l’illusion des contrats «100% vert»

Edition numérique des abonnés

Il est des chiffres qui donnent le tournis. La région bruxelloise affirme par exemple que près de la moitié (46 %) de l’électricité fournie sur son territoire est attestée « 100 % verte ». Or la production d’électricité verte à Bruxelles ne représente que… 3,1 % du volume vendu. Comment Bruxelles peut-elle vendre des électrons verts qu’elle ne produit pas ? Erreur statistique ? Sorcellerie ? Importation massive ?

L’explication ne vient en tout cas ni de Flandre, ni de Wallonie. Car au niveau national, la situation est similaire (mais moins marquée). La Belgique vend en effet près de deux fois plus d’électricité verte qu’elle n’en produit.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pendant 2 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct