Devant le Sénat, Zuckerberg réédite son mea culpa

Mark Zuckerberg, visiblement mal à l’aise, avait troqué son habituel T-shirt gris pour une tenue plus solennelle.
Mark Zuckerberg, visiblement mal à l’aise, avait troqué son habituel T-shirt gris pour une tenue plus solennelle. - Aaron Bernstein/REuters.

Face aux sénateurs américains lors d’une audition très attendue au Congrès, le CEO de Facebook, qui avait troqué son habituel T-shirt gris pour un costume, était mardi dans ses petits souliers. Mark Zuckerberg s’est excusé pour les « erreurs » commises par le réseau social, qui n’a pas su anticiper les mauvais usages de la plateforme. « Nous n’avons pas pris une mesure assez large de nos responsabilités et c’était une grosse erreur. C’était mon erreur et je suis désolé », a-t-il dit, la voix marquée par l’émotion.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre d'abonnement
1er mois offert
  • Sur le net ne mettre que ce qui peut être dit sur la place publique. Se pose aussi le problème du vote électronique.

  • si Zuckerberg avait à répondre en Belgique de la loi "Vie privée" de 1992, c'est devant une cour pénale qu'il se retrouverait... Ceci étant dit, seulement 5 plaintes enregistrées par la CPVP pour 60.000 "victimes" , cela pourrait laisser penser que les gens ne sont pas très inquiets à l'idée qu'on utilise leurs données personnelles à leur insu... Alors, arrêtons ce ramdam et que le petit Marc remette son T-shirt...

A la une
Tous

En direct

Le direct