Les dirigeants de la démocratie chrétienne annoncent une «sérieuse discussion» avec Orban

Victor Orban et Joseph Daul
: garder l’enfant terrible dans la famille pour pouvoir lui parler.
Victor Orban et Joseph Daul : garder l’enfant terrible dans la famille pour pouvoir lui parler. - Reporters / DPA

Est-ce en réaction à la mauvaise presse que lui a attirée Viktor Orban, le Premier ministre hongrois réélu triomphalement dimanche dernier, après une campagne animée par les anathèmes, les menaces envers ses ennemis et des tirades antisémites ? Ou est-ce le signe d’une véritable d’inquiétude ?

Interrogé jeudi à Lyon à l’issue d’une réunion du bureau du Parti populaire européen (PPE, la famille européenne de la droite modérée), son président Joseph Daul a indiqué qu’il comptait rencontrer prochainement Viktor Orban, dont le parti Fidesz est membre du PPE, afin de lui fixer des « lignes rouges ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre d'abonnement
1er mois offert
A la une
Tous

En direct

Le direct