GP de F1 en Chine: la leçon de Ricciardo à Verstappen

L’instant où Ricciardo passe Vettel avant de fondre sur Bottas et de filer vers la victoire
: «
fair and square
», comme disent les Britanniques. Une boucle plus tard, au même endroit, Max Verstappen va faire nettement moins bien avec le pilote Ferrari...
L’instant où Ricciardo passe Vettel avant de fondre sur Bottas et de filer vers la victoire : « fair and square », comme disent les Britanniques. Une boucle plus tard, au même endroit, Max Verstappen va faire nettement moins bien avec le pilote Ferrari... - dpa.

Et dire qu’à une minute près, il se serait élancé à l’assaut de ce Grand Prix de Chine depuis le fin fond de la grille de départ ! Victime d’une (nouvelle) défaillance du moteur Renault lors des essais libres du samedi, l’Australien n’avait dû qu’à la célérité des mécanos de Red Bull (qui avaient changé sa mécanique en moins de deux heures !) de partir in extremis à l’assaut de la qualification.

L’homme s’était ensuite installé à la 6e place sur la grille. Derrière les Ferrari, les Mercedes, et son équipier Max Verstappen. Une hiérarchie en tout point conforme à la domination actuellement exercée par la Scuderia sur l’écurie championne du monde, ainsi qu’à la « cote » de son jeune équipier, considéré comme l’une des (futures) stars de la F1, lui qui aborde déjà sa quatrième saison, alors qu’il n’a que 20 ans à peine !

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pendant 2 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct