Comment la Russie veut sortir de la crise en Syrie sans utiliser la force

Le général Sergueï Roudskoï, chef du commandement opérationnel principal de l’état-major russe, a déclaré que la Russie envisage de fournir des systèmes de missiles S-300 à la Syrie. Possible coup de bluff du Kremlin...
Le général Sergueï Roudskoï, chef du commandement opérationnel principal de l’état-major russe, a déclaré que la Russie envisage de fournir des systèmes de missiles S-300 à la Syrie. Possible coup de bluff du Kremlin... - EPA.

Depuis Moscou

Des mots durs. Mais pas un seul sur de potentielles répliques militaires après les frappes américaines, françaises et britanniques contre Damas dans la nuit de vendredi à samedi.« La Russie dénonce avec la plus grande fermeté l’attaque sur la Syrie », a fustigé le chef du Kremlin, Vladimir Poutine, qui, peu habitué à réagir à chaud, n’a cette fois pas tardé à s’exprimer. Mais seulement par la voie indirecte d’un simple communiqué. Et loin des menaces de représailles qu’avait pourtant agitées Moscou la semaine dernière, des fuites dans la presse assurant même que les missiles « Kalibr » étaient pointés sur les bases américaines.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pendant 2 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct