Bénabar, ni connard ni salopard

Bruno Bénabar
: un père de famille bobo assumé.
Bruno Bénabar : un père de famille bobo assumé. - FIFOU.

Depuis la publication, en 2014, de son album Inspiré de faits réels, qui fut loin d’être sa meilleure vente, Bénabar n’a pas manqué de travail. On l’a vu au cinéma (Jamais de la vie, de Pierre Jolivet), en télé (la minisérie Le secret d’Élise) et au théâtre (Je vous écoute, une histoire écrite avec Hector Cabello Reyes et mise en scène par Isabelle Nanty).

Son huitième album, Le début de la suite, peut bien être considéré comme un retour à la chanson. «  Oui, nous a-t-il confirmé, la chanson reste mon bonheur et mon obsession. De raconter des histoires, de chanter, comme de repartir sur scène. Avec mon précédent album, qui était volontairement très chanson française, j’avais l’impression de finir un cycle. Je me fous des modes, j’avais simplement envie de changement, notamment sonore.  »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre d'abonnement
1er mois offert
A la une
Tous

En direct

Le direct