Une étude met en garde contre les fongicides, qui pourraient gravement affecter la santé des êtres humains

© AFP
© AFP

Une nouvelle étude, parue dans Libération, met en garde contre les fongicides, utilisés dans l’agriculture et qui pourraient affecter gravement la santé des êtres humains lorsqu’ils passent dans la chaîne alimentaire.

Des chercheurs dénoncent, en fait, l’utilisation de SDHI (inhibiteurs de la succinate déshydrogénase). Ils empêchent le développement des champignons, en bloquant leur respiration, mais présentent un risque pour notre santé, affirment les chercheurs.

À tel point qu’ils lancent un appel désespéré : ils veulent la suspension de l’utilisation de ces produits, tant que des organismes publics et indépendants n’en auront pas estimé les dangers.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pendant 2 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct