Utiles, mal placés, trop nombreux: ce que les Wallons pensent des radars

L’an dernier, lors d’un exercice similaire, plus de 36.000 conducteurs avaient été surpris en excès de vitesse.
L’an dernier, lors d’un exercice similaire, plus de 36.000 conducteurs avaient été surpris en excès de vitesse. - Photo News

C’est ce mercredi à l’aube que débute un nouveau « marathon de vitesse » au cours duquel la police fédérale et les polices locales déploieront tous leurs radars fixes et mobiles. L’an dernier, lors d’un exercice similaire, plus de 36.000 conducteurs avaient été surpris en excès de vitesse. Les contrôles débuteront mercredi à 6 heures du matin et s’achèveront à la même heure jeudi matin. A bon conducteur…

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre d'abonnement
1er mois offert
  • 55 % veulent une vitesse supérieur à 120 kmh. Lorsque le ministre demande l'avis pour passer à 130 kmh sur autoroute , personne n'en veux ! Faudrait savoir !

  • Bien que la vitesse puisse être la source de lésions corporelles proportionnelles (un accident à 60 km Heure est 2 fois plus mortel après 60 ans (delta V en fonction de l'âge), ce n'est pas seulement la vitesse qu'il convient de réglementer au nom de la sécurité, mais bien l'incohérence des diverses zones de limitation. La Belgique est connue pour être le champion du nombre de panneaux indicateurs divers. Il m'arrive régulièrement sur un court trajet de quelques kilomètre d'être confronté à des limitations successives, mal renseignées par exemple une grand route 50, 70, 90, 50 sur quelques centaines de mètres Que dire en ville avec diverses zones mal renseignées 70, 50, 30, .. J'avoue que sans un avertisseur de limitation bien mis à jour il m'est impossible de ne pas prendre de risque. Je suis parfaitement d'accord avec une limitation de la vitesse, encore faudrait-il qu'elle soit cohérente, et ne soit pas la source d'une attention accrue du conducteur sur la signalisation au détriment de la route. Outre la vitesse excessive, il me semble qu'il y ait lieu de tenir en compte l'état des routes, moduler la vitesse en fonction de la météo et ainsi de prendre en compte les 2/3 restants évoqués par Monsieur Lempereur. Il est cependant plus rentable de placer un radar que de faire réparer ou d'adapter un tronçon détérioré, voire de rationaliser la signalisation.

  • D'après les statistiques, l'alcool et la vitesse sont responsable de 30% des accidents. Qu'en est-il des 70% restant? Visiblement, les politiciens ont choisis la facilité en s'attaquant à 1/3 du problème et en ignorant, volontairement?, les 2/3 restant!

  • Et probablement que demain , campagne électorale oblige , le ministre Belot va nous ressortir ses propositions visant à augmenter la vitesse autorisée sur certains tronçons , et ainsi induire insidieusement chez bon nombre de conducteurs et conductrices l'idée que la vitesse n'est pas un facteur de dangerosité . Il est vrai que cela devrait permettre à un(e) automobiliste de gagner trois à quatre minutes sur la traversée de la Belgique ! Super important , non ?

  • 3 principes écrits sur le formulaire de permis de conduire en 1972 (ça fait un bail!) 1. la vitesse n'est pas une nécessité! 2. la vitesse n'est pas une obligation 3. la vitesse ne peut pas être un plaisir. à méditer... Mais bons sang pourquoi y en a-t-il qui veulent rouler plus vite que les règlements?

A la une
Tous

En direct

Le direct