Vers l’épilogue du scandale des gardiens de prison de Forest

Des investigations ont permis de déterminer qu’une équipe de gardiens faisait régner la terreur dans une aile de la prison de Forest.
Des investigations ont permis de déterminer qu’une équipe de gardiens faisait régner la terreur dans une aile de la prison de Forest. - Sylvain Piraux.

La chambre du conseil referme ce mardi le dossier des violences à la prison de Forest et rendra sa décision dans le mois. On saura alors si le tribunal correctionnel de Bruxelles aura à juger la plus grave affaire jamais connue impliquant des surveillants pénitentiaires. Ce matin, les avocats d’une dizaine de prévenus vont plaider et vont, pour la plupart, réclamer un non-lieu. Dans ce dossier, le parquet de Bruxelles a requis le renvoi de 24 gardiens de prison et de la directrice

C’est dans le plus grand des secrets qu’une instruction judiciaire avait été ouverte en 2014 pour enquêter sur des violences présumées commises par les gardiens, au sein de l’un des plus vieux établissements pénitentiaires du pays. Au départ, l’enquête s’était concentrée sur trois agents en particuliers, avant de se démultiplier, au point de toucher une directrice.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pendant 2 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct