Le «téléphone rouge» rétabli entre les deux Corées

Ceci n’est pas un appareil banal
: c’est le «
téléphone rouge
» - blanc en l’occurrence -, présenté à la «
Maison bleue
» présidentielle - qui relie désormais Séoul à Pyongyang.
Ceci n’est pas un appareil banal : c’est le « téléphone rouge » - blanc en l’occurrence -, présenté à la « Maison bleue » présidentielle - qui relie désormais Séoul à Pyongyang. - AFP.

Les deux Corées ont rouvert vendredi une ligne téléphonique directe entre leurs dirigeants, à une semaine d’un sommet entre le président sud-coréen Moon Jae-in et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un dans la Zone démilitarisée (DMZ) qui divise la péninsule depuis 1953. «  C’était annoncé depuis plusieurs semaines  », explique Antoine Bondaz, professeur à Sciences-Po et chercheur au Fonds pour la recherche stratégique (FRS)

Cette ligne relie la présidence sud-coréenne à Séoul (appelée aussi « Maison bleue ») au bureau à Pyongyang de la Commission nord-coréenne des Affaires d’Etat présidée par Kim Jong-un. Une conversation test entre responsables a duré 4 minutes et 19 secondes. «  La connexion est bonne. C’est comme de parler à un voisin  », a expliqué à l’AFP un responsable sud-coréen qui a participé au test.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct