Vucic à Michel sur le Kosovo: oui aux compromis, non à l’humiliation

Edition numérique des abonnés

A Belgrade, de notre envoyé spécial

L’épineux dossier du Kosovo, mini (quasi) Etat et méga controverse au cœur de la « poudrière » des Balkans occidentaux, s’est retrouvé au centre des longs entretiens que le chef du gouvernement belge a eus, lundi soir et mardi à Belgrade, avec le président serbe Vucic et sa Première ministre Ana Brnabic. Oui « aux compromis », non « à une solution humiliante pour la Serbie », a résumé Aleksandar Vucic aux côtés de Charles Michel, dans l’imposant palais qui sert de bureau au président.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct