Le gourou de la secte OKC fixé en septembre

Robert Spatz est poursuivi pour viols, escroquerie et blanchiment.
Robert Spatz est poursuivi pour viols, escroquerie et blanchiment. - D.R.

On en était resté à un premier procès de bruit et de fureur, théâtre d’un affrontement terrible entre parties civiles nouvellement constituées et avocats de la défense décidés à ne céder aucun pouce de terrain. Et l’on quitte le procès en appel avec un sentiment diffus de paix et, osons-le, de réconciliation. Ce jeudi matin, s’est achevé le procès en appel de la secte bouddhiste OKC (Ogyen Kunzang Chöling) et de son gourou Robert Spatz, 74 ans. Et chacun, au palais de justice, savait que l’on marchait sur des braises lors de ce procès tenu devant une chambre spéciale de la cour. C’est Luc Maes, le premier président de la cour d’appel de Bruxelles, qui avait souhaité assurer la direction des débats, secondé par une présidente de cour d’assises et une présidente de cour du travail : pas des débutants.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pendant 2 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct