«Everybody knows»: Farhadi signe un thriller intimiste transcendé par le couple Cruz-Bardem

Edition numérique des abonnés

Everybody knows (Asghar Farhadi)

Farhadi montre ses limites sur le polar. Sur ce point, c’est une déception. On préfère sa manière de mettre en scène la normalité et d’aller voir derrière ce qu’elle révèle. Il a l’art de diriger ses comédiens et de nous laisser un sentiment de naturel émouvant. Farhadi a déjà fait un cinéma plus puissant. Cela dit, son thriller psychologique intimiste se laisse regarder, transcendé par la belle présence du couple Cruz-Bardem.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct