Daniel Bacquelaine au «Soir»: «Je m’étonne que les syndicats manifestent contre des nouveaux droits »

Le ministre des Pensions dit ne vouloir «
modifier sa façon de travailler, mais poursuivre la concertation
».
Le ministre des Pensions dit ne vouloir « modifier sa façon de travailler, mais poursuivre la concertation ». - Dominique Duchesnes

Daniel Bacquelaine est le ministre des Pensions. C’est lui qui mène ce train de réformes très délicat, enclenché au début de la législature. Il sera confronté ce mercredi à une nouvelle manifestation dans les rues de Bruxelles, où 40.000 personnes sont attendues.

Manifestation en décembre, nouvelle manifestation ce mercredi. Votre sentiment ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre d'abonnement
1er mois offert
  • N'oublier pas de ne pas voter pour ce monsieur au prochaine élection.

  • Chers lecteurs, il y a un autre point qui devrait faire l'objet de notre attention dans le cadre de la réforme des pensions. Je vous explique en quelques mots: ma mère, qui touchait une pension versée par l'ONP, est décédée le 21 avril dernier. A la douleur de la perte d'un être cher s'en ajoute une seconde depuis la réception ce jour d'une lettre du Service "Retour des paiements" du SPF des Pensions. Ces braves gens, qui ne font qu'appliquer la loi, m'informent que dans la mesure où ma mère a eu l'outrecuidance de décéder AVANT le jour de paiement de sa pension (en règle générale le 26 du mois) sans avoir de conjoint survivant, son héritier devra rembourser intégralement le montant de la pension versée au cours du mois de son décès, "indûment" payé selon le courrier du SFP. Voilà donc le genre de mesure pitoyable et mesquine que l'on impose aux personnes qui perdent un proche qui ne disposait comme seul revenu que de sa pension et ce pour une stupide raison de date. Morale de l'histoire: bonnes gens, prenez soin de décéder après le 26 du mois si vous êtes un pensionné isolé et si vous voulez éviter à vos héritiers de ne pas rembourser des montants "indus" ... Pauvre Belgique ! Faut-il être sans cœur que pour adopter de tels textes ! Profitons donc de la réforme des pensions pour abroger l'article 3 de l'arrêté royal du 21 janvier 2000 !

  • Ces discours politiciens me fatiguent. Qu'il dépose en ligne (site SPF Pensions) le texte des avants projets en cours, que l'on puisse discuter sur du concret. Soit ces "projets" sont suffisamment avancés et alors pourquoi ne pas les présenter. Soit ils sont encore à l'état larvaire et en ce cas, pourquoi communiquer sur du vent ?

  • quand se décidera-t-il à déposer un texte précis, documenté et présentant une base de travail chiffrée et "réaliste" ou cela fera partie des projets post-mortem ? ? ?

  • mais comment pourrait-on le croire??? Le MR avait juré que l'on ne toucherait pas à l'age de la pension .... et en plus comme président du PR de liège, il essayait aussi de nous faire croire qu'il ne savait rien à propos de publifin/nethys.... GROS MENTEUR

Tous les commentaires
A la une
Tous

En direct

Le direct