Gaza: Erdogan condamne le silence international face à la «tyrannie israélienne»

Edition numérique des abonnés

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a condamné mercredi ce qu’il considère être un « silence » de la communauté internationale face à la « tyrannie israélienne » après la mort d’une soixantaine de Palestiniens sous des tirs israéliens lundi.

« Si le silence persiste face à la tyrannie israélienne, le monde va s’enfoncer rapidement dans un chaos où les bandits feront la loi », a lancé M. Erdogan lors d’un dîner de rupture du jeûne à Ankara.

Les violences à Gaza lundi ont coïncidé avec l’inauguration controversée à Jérusalem de la nouvelle ambassade américaine, démarche qui a rompu avec des décennies de consensus international. Israël a justifié l’usage de la force contre les manifestants palestiniens par la nécessité de défendre ses frontières, que les manifestants tentaient de forcer.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct