Catalogne: l’Espagne n’échappe pas au jugement européen

Carles Puigdemont a renoncé à redevenir président de la Catalogne. Il a désigné pour lui succéder le député indépendantiste Quim Torra.
Carles Puigdemont a renoncé à redevenir président de la Catalogne. Il a désigné pour lui succéder le député indépendantiste Quim Torra. - PhotoNews

La justice belge a refusé mercredi dernier d’extrader les trois ex-ministres catalans contre lesquels la justice espagnole avait émis un mandat d’arrêt européen en mars dernier. Hélas pour l’intérêt du débat, les juges belges n’ont même pas eu à se prononcer sur le fond : ils n’ont pu que constater que leurs collègues espagnols avaient omis, malgré deux rappels, d’intégrer toutes les pièces au dossier…

Des mandats d’arrêt similaires ont aussi été émis contre deux autres ex-ministres réfugiés au Royaume-Uni et en Suisse, et – c’est évidemment le plus médiatisé – contre l’ex-président Carles Puigdemont en Allemagne, où il avait été arrêté puis rapidement relâché sous condition, alors qu’il revenait de Finlande en Belgique où il s’était exilé comme ses autres collègues.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pendant 2 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct