Giuseppe Conte, chef du gouvernement populiste italien: une affaire d’heures

Edition numérique des abonnés

Depuis Rome

Fumée gris clair mais pas complètement blanche au-dessus du palais du Quirinal. Reçus lundi par le Président Mattarella, Luigi Di Maio pour le Mouvement 5 Etoiles (M5S) et Matteo Salvini pour la Ligue ont proposé Giuseppe Conte comme Président du conseil italien. Le Président a réservé sa réponse. Un contretemps dû à la tentative des leaders de l’alliance populiste de soumettre un « paquet complet », Président du conseil, programme de gouvernement et liste des ministres, à l’approbation du chef de l’état. Un accroc aux pratiques institutionnelles qui a fortement irrité Sergio Mattarella.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct