Blanche-Neige ou comment Disney est rentré dans la Cour des grands

Tenir en haleine pendant 1h30 un public habitué à des dessins animés de 7 minutes
: le pari gagnant de Walt Disney.
Tenir en haleine pendant 1h30 un public habitué à des dessins animés de 7 minutes : le pari gagnant de Walt Disney. - Disney

C’était il y a tout juste 80 ans : le 26 mai 1938, Blanche-Neige et les Sept Nains, premier long-métrage d’animation de l’Histoire, sortait sur les écrans belges. Un film au budget faramineux (1,5 million de dollars, soit l’équivalent à l’époque d’un gros blockbuster), et un travail de longue haleine qui a occupé les studios Disney pendant près de 4 ans.

Il faut dire que le défi était de taille : habitué aux courts-métrages d’environ 7 minutes, le public était-il prêt à rester attentif devant un film d’animation d’1h30 ? Les émotions provoquées par des personnages dessinés étaient-elles assez fortes pour permettre de s’y attacher ? Ce challenge, Walt Disney l’a remporté haut la main puisque le film a connu un succès aussi immédiat que sans frontières (il a rapporté trois fois ce qu’il a coûté dès sa première sortie), et qu’aujourd’hui encore, il reste un classique indémodable.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pendant 2 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct