Kamasi Washington: «Jazz et hip-hop sont l’expression d’une rébellion»

Edition numérique des abonnés

Depuis Paris

Cent ans après ses débuts discographiques, le jazz est de nouveau cool et le saxophoniste Kamasi Washington est une de ses nouvelles figures de proue. Natif de la banlieue d’Inglewood à Los Angeles, le jeune Kamasi a été obnubilé par les envolées de John Coltrane avant de faire ses armes auprès des rappeurs du coin, les Snoop Dogg, Kendrick Lamar & co. Longtemps musicien pour les autres, le bonhomme a sorti en 2015 un premier (triple) album solo, The Epic, qui lui a permis d’être adoubé par les fans de… rock.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct