Bruxelles veut mettre en valeur ses figures féminines de la tech

Pour Ségolène Martin, de Kantify, des leviers financiers réservés aux femmes pourraient être une piste à creuser.
Pour Ségolène Martin, de Kantify, des leviers financiers réservés aux femmes pourraient être une piste à creuser. - Mathieu Golinvaux.

Si 13,7 % des fondateurs de start-up en Belgique sont des femmes (un taux qui place le pays sous la moyenne européenne, qui est de 15 %, selon les données disponibles datant de 2016), elles n’étaient que 8 % à piloter des start-up considérées « à fort potentiel de croissance » en Région bruxelloise en 2016. Un constat pessimiste pour la Région, qui a lancé en mai 2017, sous l’impulsion du ministre de l’Economie Didier Gosuin (Défi), la plateforme WomenInTech.

Celui-ci se donnait alors pour mission d’offrir un boost à la courbe de la participation des femmes dans le secteur, au moyen de conférences, d’ateliers et autres événements destinés à sensibiliser les femmes, à casser les stéréotypes de genre et à susciter des vocations.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pendant 2 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct